...La guerre
 

Cliquer pour aller  la page


Cliquer pour atteindre la page

Cliquer pour aller  la page
Le bourg

La guerre
La résistance
Les bombardements

Cliquer pour aller  la page

Cliquer pour aller  la page

Cliquer pour atteindre la page

 

Le premier septembre 1939, l'Allemagne nazie attaque la Pologne. La France et le Royaume Uni déclarent la guerre à Hitler le 3 septembre. Le 10 mai 1940, Hitler déclenche la "guerre éclair".

Le premier juin, les allemands occupent Le Nord et Lille. Le gouvernement du maréchal Pétain demande l'armistice le 17 juin 1940.

Le 18 juin à Londres, à la BBC, le général de Gaulle lance un appel pour une France libre.

La France est divisée en zones d'occupation. Le Nord Pas-de-Calais est rattaché au commandement militaire de Bruxelles.

La carte jointe montre le découpage en zones de la France (cliquer sur la carte pour l'agrandir).

C'est l'Oberfeldkommandantur 670, installée dans la nouvelle bourse de Lille, qui administre militairement la région. Le Nord est coupé du reste de la France depuis un décret d'Hitler du 23 juillet 1940. C'est la zone interdite jusqu'à la Somme.

A Ascq, il y a, comme partout, une présence allemande. Un détachement du bataillon 908 de la Wehrmacht, stationné 2 rue Galliéni, est là avec pour mission principale de surveiller les voies de chemin de fer sur lesquelles circulent régulièrement des convois militaires allemands.

C'est le début de quatre ans d'occupation avec son cortège de réquisitions, de privations et les tickets de rationnement. Peu de véhicules dans les rues. L'essence est rationnée.

La soupe populaire, organisée notamment par Gaston Baratte et Léon Chuffart, est distribuée rue Galliéni, à côté du cinéma Rex. Des quêtes sont organisées pour envoyer des colis aux prisonniers et aider leurs familles.

  Avril 2004 / SHE / Villeneuve d'Ascq